Comment les employeurs canadiens s’adaptent-ils à la tendance croissante au travail à distance?

 

Quand la COVID-19 a frappé en mars 2020, l’imposition de mesures de confinement a provoqué un passage précipité et forcé au télétravail pour de nombreux employés. Après plus d’un an et demi, le télétravail, même au-delà des frontières provinciales et internationales, prend de l’ampleur. Ces tendances ont des répercussions majeures sur les employeurs.
 
Dans ce contexte, l’Association canadienne de la paie a mandaté PwC Canada pour mener une étude sur les conséquences du travail à distance et outre-frontière, en ce qui touche particulièrement les services de paie. Les constatations de l’étude sont présentées dans un nouveau rapport intitulé Tendances en matière de travail à distance et outre-frontière : le Canada est-il prêt?
 
En voici les faits saillants :
 

  • Les nouvelles modalités de travail peuvent aider les employeurs à surmonter la pénurie de main-d’œuvre observée dans plusieurs secteurs clés de l’économie.
  • Le travail à distance peut aider les employeurs à attirer et à retenir les talents en offrant aux employés la possibilité de choisir leur lieu de travail et en leur donnant accès à un bassin accru de candidats.
  • Le travail à distance et les modalités de travail flexibles peuvent favoriser l’équité en milieu de travail, notamment l’adaptation aux besoins des personnes exerçant des responsabilités familiales (p. ex. garde d’enfants ou soins aux personnes âgées) et des personnes handicapées.

 
L’étude fournit en outre des considérations pratiques aux employeurs désireux d’adopter de nouvelles modalités de travail et définit les domaines où les politiques gouvernementales pourraient soutenir le travail à distance et outre-frontière.
 
Pour télécharger le rapport complet, saisissez votre adresse courriel ci-dessous.