POLITIQUE DE PROBITÉ SCOLAIRE

Définition

Tout travail écrit ou autre présenté par un(e) étudiant(e) doit être le fruit de ses propres efforts. Le plagiat et toute autre forme de tricherie scolaire sont interdits.

Par tricherie, on entend un(e) étudiant(e) qui présente un rendement ou un travail falsifié afin d'obtenir une reconnaissance ou un résultat auquel il(elle) n'a pas droit.

Les actes considérés comme une tricherie sont les suivants :

  1. Copier le travail d'un(e) autre étudiant(e);
  2. Utiliser du matériel interdit lors d'un examen;
  3. Collaborer avec un(e) autre étudiant(e) pendant un examen;
  4. Plagier, c'est-à-dire utiliser le travail d'autres personnes en prétendant qu'il s'agit de son propre travail;
  5. Falsifier, c'est-à-dire modifier, sans autorisation, un examen, un devoir, un travail connexe, un message dans un groupe de discussion, etc. afin d'obtenir un crédit additionnel;
  6. Utiliser, acheter, vendre, voler ou solliciter sciemment tout contenu d'un examen;
  7. Passer un examen au nom d'un(e) autre étudiant(e) ou permettre à un(e) autre étudiant(e) de passer un examen à son propre nom.
  8. Toute action prise par un étudiant ou le surveillant qui ne se conforme pas aux instructions prescrites par l'Association canadienne de la paie pour les devoirs, les examens et les messages sur les groupes de discussions.

L'Association canadienne de la paie considère la tricherie scolaire comme une infraction très grave. La réputation de nos étudiants et l'intégrité de notre Association peuvent être compromises par des actes de fraude ou de tricherie scolaire. C'est pourquoi les pénalités appliquées aux étudiants qui trichent sont donc sévères. Une activité sera ajoutée au dossier de l'étudiant dans la base de données de l'ACP.

Pénalités

Première infraction :

  • Minimum : Attribution d'un échec (0) à l'examen, au devoir, au travail connexe ou aux messages sur les groupes de discussions.
  • Maximum : Expulsion du cours pour le reste de la session

Deuxième infraction :

  • Expulsion du cours, sans possibilité de réadmission. Les étudiants peuvent être tenus de se présenter devant le Comité chargé du Code de conduite professionnelle de l'Association canadienne de la paie.